Presse    Home

Projet lancé en octobre 2002 par Ody Saban

 

 

SIGNATURE DEMANDEE A CHACUN ET A CHACUNE

 

Le nombre de signatures récoltées dans chaque squat sera publié dans les squats, dans la presse, et sur internet.

 

DECLARATION ET PETITION A L'INITIATIVE DES

SQUATTEUSES UNIES

 

« - Pas de place ! Pas de place ! s’écrièrent le loir, le chapelier et le lièvre de mars dès qu’ils virent Alice.

 - De la place, il y en a à n’en savoir qu’en faire ! dit Alice indignée, et elle s’assit dans un vaste fauteuil. »

(Lewis Caroll  « Alice au pays des merveilles. »)

 

Je salue toutes les squatteuses et les squatteurs qui ne courbent pas la tête, toutes les squatteurs et les squatteuses en lutte.

 

Une des caractéristiques du mouvement altermondialiste est la mixité effective. De Seatel à Florence en passant par Porto Alegre, les femmes ont participé massivement aux débats, aux initiatives et aux prises de décisions. Les femmes du « Tiers Monde » sont également représentées. Même dans des situations difficiles comme celle du combat Zapatiste, les indiennes du Mexique participent à la lutte et à la direction de la lutte à tous les niveaux. Ainsi lors de la grande marche sur Mexico qui obligea le parlement Mexicain à de nombreuses concessions, c’est une femme indienne du Commandement Zapatiste qui exposa les exigences des peuples du Chiapas. 

 

     Par contre, dans les Etats comme la France, les femmes politiciennes sont presque toujours les marionnettes des hommes, du RPR au parti socialiste en passant par les partis ouvertement fascistes.

 

    Sur la question de la mixité, nous demande à mes amis squatteurs s’ils veulent faire intégralement partie du mouvement altermondialiste ou s’ils veulent calquer leur attitude sur celles des représentants de l’Etat Français.

 

       La condition actuelle faite aux squatteuses dans les squats artistiques doit changer. Il y a trop peu de squatteuses. Ce n’est pas parce qu’elles ne veulent pas squatter ni parce qu’elles ne viennent pas squatter, mais surtout parce qu’elles partent rapidement. Peu de squatteuses restent longtemps dans un squat. Et si elles partent c’est parce que la vie qu’on leur fait y est très dure. La responsabilité est celle de l’Etat et de la société française qui rend la vie des squats artistiques trop difficile et trop violente. Mais certains squatteurs même s’ils luttent contre le pouvoir et les injustices, sont parfois complices du pouvoir pour l’oppression des squatteuses. Ils vont parfois jusqu’à encourager l’exclusion des squatteuses par leur comportement et leurs paroles. Je veux que cela cesse. Pour cela je commence par déclarer les droits élémentaires des squatteuses.

 

                                   DECLARATION DES DROITS DES SQUATTEUSES ARTISTIQUES

 

1. Droit d’exister. Pas de squat  artistique sans squatteuse. ( Il y a des squats où les  femmes ne sont pas admises comme membre à part entière. Ce n’est pas une règle, mais c’est un fait.)

2. Droit à la présence de squatteuses nombreuses dans les squats artistiques.

3. Droit à l’absence  de violences sexistes . ( Nous ne sommes pas  des anges. Qu’une certaine violence existe dans les squats, c’est inévitable et parfois c’est nécessaire. Mais que des squatteuses soient systématiquement victimes d’agressions physiques ou verbales pour des raisons sexuelles, sentimentales ou  autres, nous le refusons et nous combattrons cela jusqu’au bout. Quand une squatteuse dit non , c’est non.)

4. Droit à  la participation systématique des squatteuses au pouvoir et aux décisions. (Dans la situation actuelle, toute «parité» est en général impossible dans nos squats. Cependant nous voulons la participation des squatteuses aux décisions dès qu’il y en a dans un squat, quel que soit l’âge, l’ancienneté etc. Un principe semblable serait bienvenu aussi pour les squatteurs d’origine étrangère, la majorité des squats artistiques étant aujourd’hui presque exclusivement composés de franco - français.)

5. Droit à être exposées. ( Que les œuvres des squatteuses soient montrées autant que celles des hommes squatteurs.                                   

6. Non aux lois fascisantes de Sarkozy.

 

 

                    NOM, PRENOM (le nom est souhaité mais pas obligatoire.)

 

                    NOM, PRENOM                                SIGNATURE                    SQUAT